« …Au commencement était l’exil. L’enfant vient au monde étranger à lui-même et aux autres. La naissance peut ainsi être vue comme un premier exil.

L’enfant vient au monde inachevé, il naît marqué par l’incomplétude. Il est même le plus inachevé des vivants, potentiellement soumis à une détresse fondamentale.

Au commencement, donc, la séparation et l’exil, l’inachèvement et la détresse… »

« …Pour moi, comme scientifique, je me dis, c'est dingue comment on a évolué ! Après tout, l'homme est le résultat d’une évolution naturelle, son cerveau connait une évolution naturelle, sa curiosité, sa culture, le langage, c'est une évolution naturelle de l'homme. Donc, on ne peut pas arrêter ça ; ça fait partie de notre évolution naturelle. Mais, en même temps, notre évolution va également à l'encontre de l'évolution naturelle en bloquant les migrations, en détruisant nos écosystèmes dont nous faisons parties… »

« …C’est par une migration que commencent toutes les grandes histoires fondatrices de civilisation. C’est également par une migration que, bien plus modestement, dans l’anonymat, que commença celle de l’auteur des présentes. Un jour, il a un demi-siècle, dans un village du bloc de l’Est… »

La Fondation Josefa fête ses 10 ans. Ensemble, migrant. A cette occasion, la Maison Josefa affiche huit voix-témoignages sur ses murs. Bienvenue à nous, Tous, migrant, pour écouter ses paroles, ses sons. MI GRA TIONS.

YouTube - Voix Josefa 1
YouTube - Voix Josefa 2
YouTube - Voix Josefa 3
YouTube - Voix Josefa 4
YouTube - Voix Josefa 5
YouTube - Voix Josefa 6
YouTube - Voix Josefa 7
YouTube - Voix Josefa 8

En 2019, la Fondation Josefa a lancé un groupe de réflexions politiques. A 3, à 5 ou à 6 personnes, l’enjeu est de penser et d’expérimenter un espace de partages selon une dynamique à caractère politique enrichie par nos migrations citoyennes.

Page 1 sur 8