Chaque année, les Turcs traversent au moins deux fois la Serbie et la Hongrie, une première fois au début de l'été, lorsqu'ils rentrent chez eux en Turquie, et une deuxième fois à la fin août, lorsqu'ils s'en retournent chez les Allemands… Lire la suite @ Academia Josefa

Zoltan

Pour s’épanouir et se réaliser, l’être-migrant que nous sommes a besoin de ce que le Pape François nomme les trois T : Travail, Terre, Toit. Beaucoup de celles et de ceux qui décident de quitter leur pays d’origine le font parce que, d’une manière ou d’une autre, ils n’ont pas trouvé ou bien ils ont perdu l’un de ces 3 T.

D’un corps à un autre, d’un habitat à un autre, que dire de ces « corps-humains » dont la migration biologique est stoppée par décision humaine ?

Cri du cœur, cri de douleur. Combien de temps encore les médias et nombre d’acteurs vont généreusement associer à certaines personnes le titre de « migrant », voire de « musulman » à celui de « terroriste » ?

Page 1 sur 5