La migration est jusque-là abordée, traitée, légiférée comme un «problème » qui concerne une catégorie de personnes, « les migrants », et qui semble demander une « solution » (au dit « problème »). De fait, les solutions des uns défient l'entendement des autres...

19

Mar

Migrants anonymes

« Migrant » me désigne habituellement comme un autre, comme un étranger, comme une part différente de la société, de la communauté dite hôte, de la culture ambiante.

Ce constat à mon égard voudrait-il préserver/créer une frontière entre ceux qui désignent autrui comme « migrant » et moi-même ?

Il est en tout cas étrange que les uns soient dits « migrants » et les autres « citoyens ». De quel monde parle-t-on ?

J'en arrive à me dire que cette dénomination est ignorante d'une réalité bien humaine : tous nous sommes migrants ; certes, à des degrés divers, mais nous le sommes, comme nous sommes tous humains.

Je pourrais alors dire que ceux qui m'affublent du nom de « migrant » sont des migrants qui s'ignorent, des migrants anonymes en ce sens qu'ils n'ont pas encore passé la porte qui les ouvrira à leur être migrant.

Gilbert

La Maison Josefa nous invite à franchir le seuil de nos migrations. Recueil sonore de dialogues : « Tous migrants, et moi ? ».

Bienvenue entre écoutes et regards : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Observer sa propre disposition au mouvement, à la vie, à la migration. Des paroles qui esquissent, peut-être, le rapport entretenu avec le seuil d’un « chez soi » imaginé, rêvé ou subi.


Prise de son (9/2017) et montage (2/2018) : Claire Russon

Vous êtes ici : Accueil Actualités

Je suis l'actualité de Josefa

Je m'inscris à la newsletter

Newsletter FR

Veuillez renseigner une adresse e-mail valide