A plusieurs reprises, j’ai voulu prendre la plume (le clavier) pour vous faire part de mon expérience riche d’un an d’habitante dans la Maison Josefa. Force était pourtant de constater que j’avais bien du mal à décrire l’intensité de l’expérience et la gratitude qui m’habite pour cette année vécue entre nous « tous migrants » ...

« Tout bien portant est un malade qui s’ignore » : cette saillie humoristique de Jules Romains dans « Knock ou le triomphe de la médecine » pourrait s’étendre et se généraliser à d’autres domaines que la santé, dans la société, le monde, dans nos vies personnelles...

L’Europe ne vivrait-elle pas un passage qui a été décrit en philosophie par la migration du « Je » vers le « Nous » ? A la Fondation Josefa, nous expérimentons le penser, dire et vivre notre vision « Tous Migrants », exercice exigeant, tant le siècle des Lumières a marqué notre pensée et notre langage par un certain « Je » et tant, au XXème siècle, Nietzsche a anéanti un certain « Je » par son nihilisme

Vous êtes ici : Accueil Actualités Témoignages

Je suis l'actualité de Josefa

Je m'inscris à la newsletter

Newsletter FR

Veuillez renseigner une adresse e-mail valide