18

Jui

Et si je demandais asile… au ciel ?

Regagner « son pays » par un autre chemin…Quand il s’agit d’exil, l’idée du retour peut demeurer pour un temps ou pour toujours...

Reste à savoir de quel exil il retourne. Exil de naissance, de mort, de vie ? D’où viens-je ? Où vais-je ? Quelle est ma demeure, temporelle ou éternelle ?

De sorte qu’exil rime avec asile. Pour un temps ou pour toujours. Mais, qui me conduit à la porte de l’exil ? Qui m’encourage à franchir le seuil de l‘asile ? Sur terre ? Ou dans les cieux ?

La question se pose à moi : en tant qu’être-humain, qu’être-migrant, mon être cherche asile, demeure, refuge, pour un temps ou pour toujours ?

Dès lors, n’y-a-t-il pas risque de gageure à offrir « asile » en Europe, aux Etats-Unis, en Afrique ou ailleurs ? Alors que la demande formulée est de l’ordre de la vie, de la paix, et bien au-delà de toute frontière, mais de tout espace, de tout temps et pour toujours.

Dernière modification le jeudi, 14 juin 2018 11:41
Vous êtes ici : Accueil Actualités Migration et spiritualité Et si je demandais asile… au ciel ?

Je suis l'actualité de Josefa

Je m'inscris à la newsletter

Newsletter FR

Veuillez renseigner une adresse e-mail valide