Après la rencontre avec Emmanuel Macron, Président de la République française, à Bruxelles, le 20 novembre 2018, avant sa mission au Maroc, en décembre, dans le cadre du Global Compact for Migration, la Fondation Josefa échange avec le Pape François ce 28 novembre 2018, au Vatican.

L’enjeu demeure de partager la vision Josefa « Tous Migrants » selon une approche voulue globale (physique, psycho-intellectuelle et spirituelle), en respect de l’unicité de la migration de chacun et autour de l’expérience vécue depuis 2015 au sein de la Maison Josefa à Bruxelles.

Pour plus d’informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A l’heure où la question « migratoire » continue d’animer les chaumières politiciennes, en Europe, en particulier, et que, en route vers le Maroc, le Global Compact for Migration poursuit ses préparatifs, il semble que, chaque jour qui passe, la « migration » s’en trouve davantage « sacralisée »...

En effet, c’est comme si chacun s’aventurait à vouloir porter un avis sur « la question » et, en même temps, sans en atteindre véritablement le cœur.

Certes, certains d’entre nous, hier, aujourd’hui et demain, font l’expérience d’une migration dite « forcée », de l’exil, dans lesquels la liberté est bien mise à mal ; certes, certains d’entre nous semblent avoir ou se donner une autorité pour « en » parler, mais, au final, qui, mieux que moi, peut parler de mon itinéraire, de ma migration ?

De fait, ne suis-je pas né migrant, fruit d’une migration qui m’a précédé jusqu’au jour de ma naissance ? Entré dans une histoire d’humanité où mon parcours, ma vie, ne seront que « migration ».

Dès lors, toi comme moi, à des degrés singulièrement différenciés, nous expérimentons le fait, la réalité d’être né comme tel : migrant.

Et, d’ailleurs, radicalement, trop souvent tragiquement, nos migrations réalisent notre naissance comme telle.

Alors, sans plus attendre, sans explication académique ou politicienne, saurai-je m’accorder à notre condition migrante, la tienne, la mienne, sans excès d’hospitalité, mais simplement me reconnaissant, comme toi, né comme tel.

Gilbert

La Maison Josefa nous invite le 4 octobre 2018 à partir de 18h30.

Fête avec gastronomie et musique orientales autour des travaux de rénovation et d’embellissement de la Maison Josefa

« Tous migrants, et moi, 1ère pierre ? »

Pour toute information ou réservation :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Accueil Actualités Événements

Je suis l'actualité de Josefa

Je m'inscris à la newsletter

Newsletter FR

Veuillez renseigner une adresse e-mail valide